Dans quel cas adopter le vélo électrique ?

vélo électrique

Les amateurs du cyclisme voient le vélo électrique comme un dispositif facile d’usage, destiné aux fainéants. D’un autre côté, son prix quadruple le prix d’un vélo classique alors que les deux remplissent bien leur fonction. Or, c’est un moyen de transport favorable parmi les véhicules motorisés. C’est aussi une alternative intéressante quand l’utilisation du vélo classique s’avère impossible. Détaillons ces cas dans le présent article !

Une longue distance à parcourir

Rouler à vélo sur une longue distance pour aller travailler est possible, mais pas faisable. Tout le monde peut y arriver, mais la fatigue risque de prendre le dessus. Deux cas peuvent donc se produire : soit la personne en question n’arrive plus à travailler correctement ; soit, la fatigue générale le conduit à l’infirmité.

bicyclette

D’un autre côté, le trajet risque de prendre du temps, car la vitesse maximale d’un cycliste lambda sur un vélo classique est estimée à 15 km/h. À 3 km de distance, le parcours maison-lieu de travail prendra 12 minutes, contre 40 minutes pour 10 km.

Sur un vélo électrique, on peut faire 22 km/h, ce qui fait qu’un trajet de 3 km ne nécessite que 8 minutes, contre 27 minutes pour 10 km. À cet effet, le port d’un vélo électrique est recommandé pour les trajets de plus de 5 km.

Les pentes et les problèmes de santé

Les chiffres indiqués précédemment s’appliquent uniquement au parcours plat. Rouler sur un terrain en pente et dénivelé est encore plus pénible. Imaginez-vous en train de pédaler par-dessus l’escalier de Liège tous les jours. Mais ce n’est pas la seule ville qui possède des routes pentues en France.

Face aux montées, les utilisateurs de bicyclette se découragent. À ce stade, le vélo électrique s’offre comme une solution alternative, sachant qu’il permet de voyager sans effort. En plus, il paraît plus économique et respectueux de l’environnement par rapport à la voiture. Aussi, le parcours en vélo classique nécessite certains efforts même pour une petite pente de 10 °.

Ce n’est pas un moyen de transport adapté pour les personnes obèses qui constitue presque la moitié de la population française. Le tabagisme, les problèmes cardio-vasculaires et le mal de dos sont entre autres des complications qui favorisent le vélo électrique.

Vélo électrique pour personne âgée

personnes âgés

Quoique vous êtes en bonne santé, que la distance à parcourir entre votre domicile et votre lieu de travail n’est ni longue ni pentue, vous serez forcé d’abandonner le vélo classique avec l’âge. Cela peut même arriver à un cycliste qui pète la forme et taillé de muscles. Ce n’est pas évident de rouler en bicyclette lorsqu’on se fait vieux.

On préfère ne plus dépenser que le minimum d’énergie physique. Lors d’un parcours en vélo, une personne âgée trouve la moindre pente pénible. Un trajet de petite distance ressemble à plusieurs kilomètres. Tout terrain semble long et difficile à franchir aussi physiquement que psychologiquement.

À un certain âge, la conversion en vélo à assistance électrique s’avère inévitable pour se déplacer en ville. En plus, il a l’air facile à utiliser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *