Pédale automatique en vélo : ce qu’il faut savoir

Pédale automatique en vélo : ce qu’il faut savoir post thumbnail image

La pédale automatique est l’élément qui relie le cycliste à son vélo en toute circonstance. C’est un équipement à usage professionnel. On le voit installer sur la monture des coureurs faisant le tour de France. Aujourd’hui, son usage évolue ; les particuliers peuvent désormais l’adopter.

Définition et mode de fonctionnement

La pédale automatique et sa chaussure, c’est comme le ski et sa chaussure, ils sont liés. En effet, elle va de pair avec la chaussure de vélo. Munie d’une cale, la chaussure va glisser dans un emplacement métallique fixé sur la pédale. Le montage se fait en toute simplicité ; il suffit d’appuyer sur la pédale avec la pointe du pied.

À ce stade, le pied et la pédale ne font plus qu’un. Quand vous remontez votre pied, la pédale le suit naturellement. Le démontage requiert le mouvement de cheville vers l’extérieur. Ainsi, la chaussure se désunit de la pédale. Il est recommandé pour les débutants de régler le ressort de fixation au minimum pour faciliter l’opération.

Pédale automatique : quel modèle choisir ?

chaussure adaptée vélo

En général, il existe deux modèles de pédale automatique. À savoir :

Les pédales pour vélo de route

Elles s’utilisent avec des chaussures à semelle résistante. Elles semblent faciles à mettre, mais difficiles à ôter. En effet, le système consiste à chausser au début et déchausser à la fin du trajet. Les pédales pour vélo de route s’avèrent peu confortables. Sans la monture, elles donnent l’air d’un cow-boy croisé avec un canard.

Les pédales pour VTT/cyclotourisme

Elles iront avec des baskets, adaptés pour se clipser sur la pédale. À l’encontre du modèle précité, celui-ci offre une simplicité de déchaussement. Le fait est que le cycliste doit poser son pied à terre très souvent avec un VTT. On peut marcher avec, sans avoir l’air d’un canard. Les pédales pour VTT et cyclotourisme demeurent préférables, sauf si vous n’utilisez que du vélo de route.

Cependant, le modèle semi-automatique s’offre comme alternative pour ceux qui ne veulent pas recourir aux chaussures adaptées, chaque fois qu’ils montent en vélo. D’ailleurs, ce type de pédale s’avère très prisé du grand public.

Pour et contre de la pédale automatique

pédale vélo

La pédale automatique présente de multiples avantages à commencer par le panachage du corps avec le vélo. En effet, vos pieds s’attachent à la pédale au travers de vos chaussures. Vous ne risquez pas d’avoir une mauvaise position. Vos pieds bénéficient d’une parfaite stabilité, ce qui favorise votre confort.

Ce système permet également de gagner en puissance par rapport aux pédales classiques. La perte d’énergie liée au mouvement de l’un de vos pieds qui descend tandis que l’autre remonte sans aucun effet sur la pédale s’estompera. En effet, quand vous remontez l’autre pied, la pédale remonte également, vu qu’elle est intégrée à votre chaussure. Votre muscle ne travaille pas en vain.

Pour terminer avec l’avantage, la pédale automatique a l’air confortable et facile d’usage, même pour les débutants.

Néanmoins, le dispositif présente quelques désagréments tels que l’utilisation des chaussures adaptées, selon le modèle choisi. Le risque de chute est aussi à prendre en compte si vous tardez trop à déchausser, notamment si vous êtes forcé de vous arrêter. À cet effet, son usage en milieu urbain n’est pas très conseillé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *