Cyclisme : comment bien s’hydrater ?

Cyclisme : comment bien s’hydrater ? post thumbnail image

L’eau est pratiquement indispensable dans notre vie quotidienne ; une personne doit en boire au moins 1 litre par jour pour sa santé. Mais quand on fait un effort physique comme le voyage à vélo, cela demande encore plus d’hydratation. Quel genre d’eau faut-il boire ? Quelle fréquence pour quelle quantité ? Nombreuses sont les questions que vous vous posez. Voici nos réponses.

Boire de l’eau est indispensable, pourquoi ?

Lorsque vous sortez avec des amis, vous entrez dans un restaurant ou bar pour commande de boissons fraîches, du genre bière. Mais ce n’est pas de cela qu’on entend par vous hydrater. Vous vous êtes certes préparé à emporter avec vous de l’eau lorsque vous faites un voyage à vélo. C’est un effort physique pour ne pas dire un sport même. Il faut boire de l’eau pour récompenser les pertes hydriques, car plus il fait chaud, plus votre corps demande encore plus d’eau.

voyage à vélo

En temps normal, buvez au moins un bidon de demi-litres de boisson par heure. Si vous ne buvez pas d’eau, vos capacités musculaires en paient le prix fort. Ils s’affaiblissent, de sorte à vous ralentir davantage. Un sport de 70 kg qui perd 700 grs pour manque d’hydratation ne peut rouler à plus de 27 km/h, au lieu de 30 km/h. Voyez bien la différence au niveau de la performance !

Routine quotidienne pour les cyclistes

Une personne assidue au parcours à vélo a probablement déjà sa propre routine, en termes de boisson et de fréquence. Son quotidien est rempli d’eau, c’est-à-dire qu’il boit de l’eau régulièrement, pour éviter de se déshydrater. Avant de commencer la course, il utilise une boisson d’attente, contenant des apports en vitamines et minéraux, tout comme la boisson d’effort. C’est mieux de partir avec un bidon d’eau et un bidon de boisson énergétique.

Lorsqu’il fait chaud, prenez une pause et buvez-en un peu. Arrosez-vous la nuque pour mieux vous rafraîchir. En cas de fatigue, la boisson énergétique s’impose. Pour information, un parcours de 60 à 120 km nécessite entre 1 et 2 litres d’eau. Transportez-le dans un sac à dos adapté au cyclisme. Ce dernier s’attache près du corps en toute simplicité et ne prend pas le vent.

course à vélo

Hydratez-vous correctement !

Lorsqu’on vous a dit de boire au moins 1 bidon par heure, ce n’est pas le boire en entier. Buvez un peu de gorgées tous les 10 ou 15 minutes. Si cela vous semble difficile, mettez une alarme pour vous rappeler. Pour les boissons énergétiques, vous avez beaucoup de choix parmi l’Isostar, Overstim et l’Aptonia. Tâchez juste de respecter la dose prescrite dans la boisson, c’est aussi important.

Vous pouvez aussi préparer vous-même votre mélange de boisson avec du sucre ou du sel. Après l’effort, il faut d’autant plus boire de l’eau. C’est une sorte de récupération en cyclisme après chaque sortie. Cela vous permet d’éliminer les toxines accumulées pendant l’effort. Après avoir fait la course, vérifiez si vous êtes hydraté ou non en faisant le test de votre urine. S’il semble clair, vous êtes bien hydraté et prêt pour un autre tour. Dans le cas contraire, vous devez boire davantage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *