Comprendre le diabète pour mieux l’affronter

diabetes comprendre et traiter

Le diabète se définit par l’accroissement plus ou moins important de la glycémie ou du taux de sucre dans le sang. C’est une maladie chronique, donc de longue durée et avec une évolution progressive. Ses complications font à l’heure actuelle partie des plus grandes causes de mortalité dans le monde.

Il est vivement conseillé de le dépister assez tôt, de le surveiller et de le contrôler afin d’éviter qu’il n’atteigne un stade avancé où il aura déjà causé des dégâts irréparables dans l’organisme et la qualité de vie de l’individu. Il existe 3 types de diabètes : le diabète de type 1, le diabète de type 2 et le diabète gestationnel ou pendant la grossesse.

Les facteurs de risques

La cause du diabète de type 1 est donc souvent l’hérédité. Il est engendré par une anomalie dans le système immunitaire de l’individu. De ce fait, le pancréas ne produit pas la quantité d’insuline nécessaire à l’organisme.

facteur du diabete

Une prédisposition génétique peut être à l’origine de l’apparition du diabète de type 2. Mais ce sont des circonstances extérieures qui le suscitent. On note parmi cela certaines infections virales, le stress, le surpoids, la sédentarité ou bien la consommation de tabac et d’alcool.

Le surpoids se trouve en haut de la liste des causes du diabète. Une personne de poids « normal » peut aussi développer un diabète avec une mauvaise alimentation et une mode de vie sédentaire. Un IMC ou indice de masse corporelle élevé est toujours synonyme de risque de diabète plus important. 

Savoir interpréter les résultats pour savoir quoi faire après

Le dépistage peut se faire au moyen d’une prise de sang. Si le dosage de la glycémie à jeun est supérieur ou égal à 1.26g/l avec une deuxième vérification, on considère qu’il y a présence de diabète. Mais aussi avec de petits appareils faciles d’utilisation. Pour déchiffrer les indications affichées sur les écrans de ces appareils de dépistage.

En règle générale, le taux de glycémie doit se situer entre 0.7 et 1g par litre de sang à jeun. Il monte jusqu’à 1.4g/l dans les 2 heures qui suivent un repas. Au-delà de ces chiffres, un suivi ponctuel est recommandé.

Les répercussions du diabète

Avec un dépistage et des interventions tardives, le diabète peut affecter péniblement le quotidien de l’individu. Le système neurologique peut être altéré (neuropathie), aussi la vision (rétinopathie), les reins (néphropathie), le cœur (infarctus ou bien insuffisance cardiaque), les vaisseaux sanguins (hypertension, AVC, etc.)

Comment réguler le diabète

Avant de s’alarmer, il faut se mettre en tête qu’il suffit d’assainir l’alimentation et l’hygiène de vie pour baisser la glycémie et limiter ses impacts. Même si une guérison du diabète reste rarissime, une rémission est tout à fait possible. Diminuer considérablement la consommation de sucre et des substances stimulant les différents facteurs de risques de la maladie.

Pratiquer des activités physiques régulières et éliminer le poids superflu

sport diabete

Le médecin traitant prescrira éventuellement insuline, sulfamides, glinides ou autres traitements médicamenteux qu’il va falloir respecter pour pouvoir aider le patient à contrôler son diabète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *