Guide pour les débutants du cyclisme sur route !

cyclistes professionnels

Le cyclisme est un sport à part entière. Il convient à tout le monde, à condition de savoir monter à vélo. Ce sport convient aux nouveaux sportifs comme aux pratiquants d’un autre sport. Il requiert entre autres de l’énergie et de l’effort. Comment rouler à vélo ? À quelle fréquence ? À quelle intensité ? Voici notre guide pour les débutants.

Pour qui est destiné le cyclisme ?

Certaines personnes prennent la route à vélo à partir de leur 15ème année jusqu’à leurs 50 ans. D’autres commencent un peu plus tôt et arrêtent un peu plus tard. Mais d’une manière générale, le vélo n’a pas d’âge. On peut s’y mettre quand on le souhaite. Ce serait plus facile de débuter dès nos plus jeunes âges. Imaginez-vous à 50 ans en train d’apprendre le vélo. Ce ne sera pas évident. Nombreux sont ceux qui ont intégré l’école de cyclisme à 10 ans. Ces gens ont pu attaquer la route à 13 ans.

parcours cyclisme

Les habitudes acquises en bicyclette ne se perdent pas avec l’âge. Tel est l’avantage d’un cycliste ayant commencé très tôt. Il possède plus d’expériences que d’autres, son endurance est impeccable. Dommage que vous n’ayez pas pensé à vous y mettre qu’à l’âge adulte. Mais si vous avez des enfants, trouvez-leur une école de cyclisme pour qu’ils apprennent tôt. L’apprentissage de vélo inclut le Code de la route, la sortie en groupe, le tournant, l’arrêt, etc. Avec un moniteur avéré, on peut même apprendre les rudiments de la mécanique.

On a tous vécu une mauvaise expérience lors de l’apprentissage du vélo. Tomber, c’est une étape à franchir pour cerner l’équilibre. Plus on commence tôt, plus on apprend vite. Mais ne vous inquiétez pas, des cyclistes confirmés ont commencé tard et s’en sortent comme un pro. Il est même possible de se mettre au cyclo touriste à 70. À noter que le vélo est un excellent sport. La médecine générale l’approuve pour le maniement des articulations et du squelette.

Apprendre le cyclisme de A à Z

Durant les premières semaines de l’apprentissage de vélo, il faut rouler encore et encore, au point d’en avoir l’air d’être sot. Vous allez vous taper dedans comme un dingue, mais c’est nécessaire pour habituer le corps à la position et le cœur à l’effort. En gros, vous devez habituer votre organisme à mobiliser ses ressources énergétiques pour affronter la route sur une longue distance.

apprenti cycliste

Au fil du temps, votre corps deviendra une machine alimentée par du carburant énergétique. Il va apprendre à économiser ce carburant, en régulant sa consommation. Sur l’échelle d’un cardio fréquence-mètre, il faut aller au-delà de 80 à 85 % de FC. Ainsi, vous pourrez parler sans vous essouffler.

Pour mieux progresser, deux solutions s’offrent à vous :

  • Augmentez petit à petit la durée de sorties chaque semaine jusqu’à atteindre un objectif fixé au préalable ;
  • Augmentez la distance de quelques kilomètres si vous vous sentez bien à la fin de la sortie en cours.

Si vous avez fait 80 km et vous vous sentez à l’aide, passer à 90 km la semaine prochaine. Évitez de 60 à 120 km, au risque de traumatiser vos muscles. Surtout, prenez votre temps, ne précipitez pas les choses. La progression requiert des mois, voire des années, même pour les pros. D’ailleurs, aucun cycliste n’a gagné les grands tours avant l’âge de 25 ans.

Au cours de l’entrainement, ne négligez pas l’alimentation. Privilégiez les féculents à base de céréales avant chaque sortie. Mangez des légumes et aliments protéinés après chaque sortie. En termes d’hydratation, n’attendez pas une heure pour incruster de l’eau. Prenez quelques gorgées tous les 10 à 15 min.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *